GO BACK
        TO MENU

        Dans certaines communautés partout dans le monde, les menstruations féminines sont vécues comme un merveilleux moment d’intériorisation pendant lequel les femmes peuvent gagner en intuition, en puissance et en créativité. Dans le nord du Mali, certaines femmes des communautés touareg se réunissent sous une tente pendant près de 8 jours par mois le temps de leurs cycles communs, non pas pour s’exclure de la communauté, mais pour se soutenir et s’écouter mutuellement. Elles accompagnent les jeunes filles dans la compréhension des différentes phases cycliques et des variations émotionnelles qui y sont associées, les préparant ainsi à s’y adapter.

        Là où nous nous rendrons, que ce soit au Sri Lanka, sur l’île de la Réunion ou chez les autochtones d’Arizona, les femmes qui font partie de ces peuples, malgré leur sédentarité, continuent à transmettre la puissance du cycle féminin à travers leur culture. Pour la plupart d’entre eux, l’arrivée des premières menstruations se célèbre comme un événement important, une véritable transition, qui, au-delà du bouleversement physiologique, marque l’entrée de la jeune fille dans le «clan» des femmes.
        Chacune des communautés que je rencontrerai possède ses propres rituels et célébrations.
        À travers ce long-métrage documentaire, nous découvrirons les différentes façons de marquer cette transition et leurs enjeux.