GO BACK
        TO MENU
        Womanhood Project

        Les textes de Stéphanie St-Amant font écho à mon expérience personnelle de l’accouchement.

        Le côté productif et médical de l’accouchement tend à déshumaniser la naissance. Comme elle l’évoque dans “Nait-on encore”, la rencontre avec son nouveau-né se doit médicalement être anticipée de façon à ce que le personnel médical soit disponible. Les différentes maternités classées selon leur niveau I, II ou III et la possibilité de gérer les éventuelles difficultés et les accouchements pathologiques sont à la source même de la “programmation” de la naissance. 

        En ce qui concerne mon parcours personnel, j’ai donné naissance à mes trois enfants après la date “prévue”. C’était une telle pression, moi qui voulais enfanter à la maison, dans mon propre pouvoir féminin, qu’au final une intervention zéro n’a put être possible.
        La culpabilité d’avoir dépassé le délai de 4 jours pour chacune de mes grossesses, avec la possibilité d’être déclenchée à l’hôpital pour ne pas faire courir de risque “vital” au bébé a eu pour effet, une auto-détermination à accomplir des actes par moi-même pour stimuler la naissance du bébé.

        En fin de compte, même si j’ai accouché à la maison, j’ai continué à participer et à intervenir dans le processus de ce que je considérais comme naturel et où j’aurais voulu laisser la nature et la confiance en moi définir profondément le chemin de mes bébés. J’ai pris des mélanges d’huiles de ricin sous influence médicale, et pour mon premier et mon deuxième enfant, j’ai décollé les membranes placentaires.

        Tout cela par peur d’être confrontée à ce que je ne désirais absolument pas : la médicalisation et la décision extérieure de qui en dehors de moi et mon enfant décideraient de ou et comment donner la vie.

        Mélanie Mélot

        Je vous encourage à vous procurer ces sources, chères femmes enceintes, surtout celles de Stéphanie Saint Amant sur Cairn.info

        Beaudoin, S. (2019). «Leçon 5 : Quantification de la vie et de la mort», ANT-1602 Corps, souffrance et douleur, Université Laval, session d’hiver.
        St-Amant, S. (2015). Naît-on encore ? Réflexions sur la production médicale de l’accouchement
        Beaudouin, S. (2019) Leçon 7, Normes de bien-être et politiques de santé, ANT-1602 Corps, souffrance et douleur,

        Leave a Comment

        Your email address will not be published. Required fields marked *